Certificat de mérite Denise Samson

CERTIFICAT DE MÉRITE DENISE SAMSON

Le Certificat de mérite Denise Samson a été crée par l’Association des Acadiennes de la Nouvelle-Écosse dans le but de reconnaître une femme d’expression française pour son dévouement à l’avancement des femmes acadiennes de la Nouvelle-Écosse et pour son implication remarquable à différents niveaux pendant plusieurs années et à ce jour. Le Certificat de mérite Denise Samson existe aussi pour les jeunes femmes, afin de le dévouement et l’implication d’une jeune femme d’expression française.

ACTIVITÉS

Les activités admissibles contribuent à promouvoir l’avancement des femmes acadiennes et francophones de la Nouvelle-Écosse à l’échelles régionale, provinciale et/ou nationale.

Cela englobe une multitude d’activités, par exemple : la conduite d’un mouvement de promotion des droits de la personne ou d’un mouvement de lutte contre toutes injustices commises à l’égard des femmes; La création de programmes venant en aide aux Acadiennes et Francophones ou toute activité qui contribue au mieux-être des femmes; Des activités ou programmes qui visent à assurer l’égalité des chances pour tous; Des activités qui visent à promouvoir ou à faire valoir le respect de la diversité, de la liberté, de l’égalité et de la justice auprès des Canadiens et des Canadiennes; etc.

PROPOSITION D’UNE CANDIDATURE

Les candidatures peuvent être proposées par des particuliers ou des organismes acadiens et francophones sans but lucratif ou des secteurs public et privé.

Le parrain/la marraine doit nous faire parvenir l’information suivante :

  • Une description détaillée des réalisations de la candidate, de la nature et des effets de ses activités, y compris une distinction nette entre le travail rémunéré et les activités bénévoles, ainsi que le public rejoint­ ;
  • Une biographie de la candidate ;
  • Une lettre d’appui venant de deux organismes acadiens.

Pour l’édition 2021, veuillez faire parvenir le nom de la candidate que vous désirez parrainer accompagné de l’information requise soit par courriel à l’adresse suivante : capacites@ffane.ca ou par la poste à l’adresse suivante avant le jeudi 9 septembre 2021 à 16h :

204-25, rue Wentworth, Dartmouth (Nouvelle-Écosse) B2Y 2S7

Pour plus d’informations, merci de consulter le guide de présentation d’une candidate.

Guide de présentation d'une candidate

Récipiendaires du Certificat de Mérite Denise Samson

Depuis 1999, 11 femmes des régions acadiennes de la Nouvelle-Écosse ont été reconnues pour leur grande contribution envers l’avancement des femmes. 2 jeunes femmes des régions acadiennes ont reçu le Certificat de mérite « Jeune femme ».

AnnéeNomRégionCommentaires
2018-2019Elaine ThimotClare
2018-2019Bernice d’EntremontArgyle
2016-2017Laurette DeveauChéticamp
2016-2017Céline ThimotTruroJeune femme
2009-2010Thérèse BenoîtPetit-de-Grat
2008-2009Gabrielle SamsonPetit-de-GratJeune femme
2007-2008Marie-Claude RiouxHRM
2004-2005Pauline A. d’EntremontPubnico Ouest
2003-2004Magdalen SamsonPetit-de-Grat
2002-2003Lucille M.T. d’EntremontPubnico Ouest
2001-2002Phyllis d’EntremontPubnico Ouest
1999-2000Betty DugasBaie-Sainte-Marie
1999-2000May BouchardPomquet

La FFANE recrute !

La Fédération des femmes acadiennes de la Nouvelle-Écosse est à la recherche d’une collaboratrice aux projets pour l’automne 2021 !

Vous êtes une femme francophone résidant en Nouvelle-Écosse ? Vous avez à cœur la cause des femmes ? Vous êtes enthousiaste et vous aimez relever des défis ?

Rejoignez une équipe dynamique et innovante, participez à l’avancement de nos projets et impactez positivement la communauté acadienne et francophone !
Devenez collaboratrice aux projets pour la FFANE !

Pour en savoir plus, merci de consulter l’offre d’emploi ci-dessous.

COLLABORATRICE AUX PROJETS

Ce poste est provincial. Toutefois, la priorité sera donnée aux personnes en capacité de se déplacer à nos bureaux à Dartmouth.

La collaboratrice aux projets aura pour mission d’accompagner l’équipe de la FFANE dans le développement d’initiatives dans divers projets provinciaux.

Il s’agit d’un poste à temps partiel (20h/semaine). Nous recherchons une personne dynamique, polyvalente et avec d’excellentes compétences en informatiques et en planification.

Date limite de candidature : le 03 septembre 2021 à 16h.

Nous invitons les jeunes femmes, les étudiantes, les immigrantes, les migrantes, les mères, les femmes issues de minorités visibles ou toutes autres femmes connaissant bien les communautés acadiennes et francophones en Nouvelle-Écosse à appliquer à ces postes.

Élections provinciales 2021

La Fédération des femmes acadiennes de la Nouvelle-Écosse vous encourage à participer à l’élection provinciale qui se déroulera le mardi 17 août 2021 !

Pour obtenir plus d’informations à propos de l’élection, et pour vous assurer de bien être inscrit.e.s à la liste d’électeurs, veuillez visiter le site web d’Élections Nouvelle-Écosse.

Cercle de discussion pour jeunes femmes – Août 2021

Tu as entre 14 et 25 ans ? Tu t’identifies comme une fille/femme ou tu es une personne non-binaire confortable dans un espace centré sur les expériences féminines ?

À l’occasion de la Journée internationale de la jeunesse, la Fédération des femmes acadiennes de la Nouvelle-Écosse (FFANE) en partenariat avec la Société acadienne de Clare et avec le soutien du comité Jeunes femmes en action Nouvelle-Écosse, est fière de t’inviter à un cercle de discussion pour jeunes femmes !

C’est quoi un cercle de discussion ?

Les cercles de discussion sont des rencontres virtuelles gratuites réservés aux jeunes entre 14 et 25 ans d’expression française qui s’identifient comme fille/femme, et pour les personnes non-binaires qui se sentent confortables dans un espace centré sur les expériences des filles/femmes.

Ces rencontres sont un espace de partage permettant aux jeunes de jaser avec des spécialistes sur différents sujets. L’objectif est de soutenir la confiance en soi des jeunes femmes, de les outiller et soutenir le leadership des jeunes femmes d’expression française.

Quel sera le thème du prochain cercle ?

Le jeudi 12 août à 19h, sur le thème “Les filles et les études en ingénierie” avec Emily Veinot. 

Emily est originaire de la communauté acadienne de Clare et a gradué à l’école secondaire de Clare. Elle étudie maintenant le génie mécanique, d’abord à Saint Mary’s University et aujourd’hui à l’Université Dalhousie. Emily est enthousiaste des systèmes mécaniques et aime surtout la recherche et les technologies océaniques. Présentement, elle fait partie de l’équipe exécutive du Conseil des Étudiants en Génie de l’Atlantique (CÉGA) en tant que son rôle comme vice-présidence des finances, et dans l’année passée elle a été commissionnaire de bilinguisme avec le même conseil. Récemment, Emily a été choisie par la Fondation Commémorative du Génie Canadien (FCGC) pour devenir une ambassadrice pour la profession d’ingénierie et vise à inspirer les jeunes femmes à poursuivre des études en génie. En septembre, Emily partira au Québec pour compléter un stage avec Bombarbier Produit Récréatifs sur l’équipe Sea-Doo.

Pour participer, clique sur le bouton ci-dessous et remplis de le formulaire d’inscription !

C’est gratuit ! Un courriel te sera envoyé quelques jours avant chaque cercle pour te donner le lien Zoom, afin d’assurer un cadre sécuritaire et réservé aux jeunes femmes.

Cafés virtuels – Juillet 2021

La Fédération des femmes acadiennes de la Nouvelle-Écosse vous invite à participer à ses cafés virtuels du mois de juillet sur le thème : “Chasse-insectes fait maison” !

Les cafés virtuels de la FFANE sont des rencontres informelles réservées aux filles et aux femmes d’expression française de la Nouvelle-Écosse. L’objectif de ces rencontres annuelles est d’offrir un espace sécuritaire où les femmes peuvent jaser et échanger sur des centres d’intérêt commun et diversifiés !

Cette fois-ci, nous avons la chance de fabriquer des produits chasse-insectes avec Mme Julie Bissonnette. Nous ferons un produit chasse-moustique, puis discuterons de comment se protéger contre d’autres bibittes indésirables comme les tiques. Amenez vos recettes DIY !

Matériel :
– huile essentielle de théier (tea tree oil)
– 1/2 tasse d’alcool à friction (ou de vodka)
– 1 bouquet de basilic (environ 1 tasse)
– huile essentielle de basilic (un ingrédient optionnel)

** Si vous voulez participer mais qu’obtenir ces matériaux présente un obstacle pour vous, communiquez avec nous !

Toutes les filles et femmes d’expression française, acadiennes et/ou francophones, de tous les âges, sont les bienvenues !

Maximum de participantes par café : 10 femmes.

Comment participer ?
Remplissez le formulaire en choisissant la date qui vous convient. Vous recevrez dans les jours qui suivent un courriel avec un lien vers la rencontre virtuelle et les instructions pour se connecter.

Des questions ?
Écrivez à Élizabeth Vickers-Drennan à collaboratrice@ffane.ca

Sondage – Formation en ligne pour ouvrir sa garde scolaire

Répondez à notre sondage sur la formation en ligne pour ouvrir sa garde scolaire à la maison !

La Fédération des femmes acadiennes de la Nouvelle-Écosse (FFANE), le Conseil de développement économique de la Nouvelle-Écosse (CDÉNÉ) et la Fédération des parents acadiens de la Nouvelle-Écosse (FPANÉ) vous invitent à remplir un court sondage en prévision de l’ouverture des inscriptions à une formation sur la création d’une petite entreprise, en particulier d’une garde scolaire à la maison.

En 2020, Éloïse Baïet, propriétaire de la garde scolaire Le Jardin d’Évra à Halifax, a développé une formation en ligne sur la création d’une petite entreprise, en particulier d’une garde scolaire à la maison. Avec le soutien de la FFANE, du CDÉNÉ et de la FPANÉ, l’ensemble des participant.e.s à la formation ont pu obtenir le remboursement complet de leurs frais d’inscription.

La formation représente un total de 30h réparties en 7 modules sur les thématiques suivantes : 
-Mieux vous connaître pour mieux définir votre entreprise ;
-Légalité et sécurité ;
-Trouver des clients ;
-Administration ;
-Finances ;
-Travail sur le terrain (garde scolaire) ;
-Prendre soin de soi et des autres en temps de pandémie dans une garde scolaire. (définition de l’entreprise, recherche de clients, gestion des finances, prise de connaissance de la législation…).

L’inscription à la formation comprend l’accès à du matériel pédagogique en ligne.

Attention : cette formation est un échange d’expertise, de connaissances et d’informations permettant aux participants de s’outiller pour lancer une petite entreprise en Nouvelle-Écosse, en particulier une garde scolaire à la maison. Il ne s’agit en aucun cas d’un cours délivrant un diplôme reconnu par le Ministère du travail et de l’éducation post-secondaire. À l’issu de cette formation les participants ayant assisté à au moins 70% des classes (soit les modules 1,2,3,4,5, et 8) reçoivent une attestation d’assistance.

Dans le but d’offrir à nouveau cette formation à la communauté, nous faisons circuler ce sondage afin de mieux connaître les besoins des personnes intéressées, d’ajuster le contenu de la formation et de l’offrir à des temps adaptés ! Toutes les personnes, homme ou femme, ayant de l’intérêt dans les gardes scolaires et/ou l’entreprenariat sont invitées à répondre à ce sondage anonyme. La date limite pour répondre est le 21 juillet 2021, 16h. Il faut compter entre 5 et 10 minutes pour répondre au sondage.

Pour plus d’informations, contactez Claire Gabriot, coordinatrice de projet à la FFANE,
au (902) 329-8716 ou capacites@ffane.ca

Veuillez trouver ci-dessous des informations complémentaires sur la formation. 

|

|

Groupes focus jeunesse

Tu as entre 9 et 17 ans ? Tu habites en Nouvelle-Écosse ? Participe à un de nos groupes focus jeunesse en ligne et reçoit avec une carte-cadeau en remerciement !

Ces groupes focus serviront à la révision du Guide ressource pour les filles, un livret pour les filles de 11-16 ans dont la dernière version en français date de 2007.

Trois groupes focus, répartis par groupes d’âge (9-12 ans, 13-14 ans, 15-17 ans), sont prévus au début du mois d’août. Par petits groupes de 4 à 6 filles, tu seras invitée à partager tes expériences et tes opinions sur les ressources dont ont besoin les filles de ton âge. Ces groupes aborderont différents thèmes comme le corps, les réseaux sociaux, les relations ou la vie en français en Nouvelle-Écosse. Il s’agit d’un espace sécuritaire et sans jugement, où tu participes directement à la réalisation du Guide ressources pour filles !

Tu es intéressée ?

Inscris-toi avant le 23 juillet 2021 en cliquant sur le bouton ci-dessous
et reçois une carte-cadeau en remerciement pour ta participation !

Si tu as des questions,
tu peux écrire à Claire, coordinatrice de projet à la FFANE, à capacites@ffane.ca
ou tu peux écrire à notre page Instagram @ffane_ !

Communiqué : Nomination de Mme Mary Simon au poste de Gouverneure générale du Canada

Communiqué de la Fédération des femmes acadiennes de la Nouvelle-Écosse

Dartmouth, le 14 juillet 2021 – C’est avec grand plaisir que la Fédération des femmes acadiennes de la Nouvelle-Écosse (FFANE) a appris la nouvelle de la nomination de Mme Mary Simon au poste de 30e gouverneure générale du Canada.

La FFANE, étant le seul organisme mandaté à l’épanouissement et au développement du plein potentiel des femmes acadiennes et francophones de la Nouvelle-Écosse, nous nous réjouissons de voir, pour la première fois, une femme autochtone occuper cette place importante dans la vie politique de notre pays. Nous lui offrons nos sincères félicitations.

Pendant de nombreuses années, Mme Mary Simon a défendu les droits des Inuit au niveau régional, national et international. Elle a occupé des postes de haute direction au sein d’organismes communautaires inuit et au sein de l’administration fédérale canadienne. Elle entrera en fonction le 26 juillet 2021 comme 30e gouverneure générale du Canada.

Nous tenons à rappeler que la FFANE appartient à une communauté de langue officielle en situation minoritaire et que sa mission est de soutenir la participation des femmes acadiennes et francophones aux sphères politiques, économiques et sociales, tout en militant pour un accès à des services en français de qualité et en nombre suffisant. Nous espérons que la nomination de Mme Mary Simon contribuera à promouvoir l’égalité entre les genres et la dualité linguistique qui caractérise le Canada, comme le laisse entendre son engagement à apprendre le français. L’avancement de la condition féminine autochtone est un dossier qui nous touche également beaucoup, et nous espérons que les années à venir permettront de voir une amélioration dans le respect des droits des femmes autochtones et une valorisation accrue de leurs nombreuses contributions.

Nous lui souhaitons la meilleure des chances dans ses nouvelles fonctions.

– 30 –

La FFANE est un organisme provincial à but non-lucratif qui a pour mission la promotion de l’épanouissement personnel et social des femmes acadiennes et francophones de la Nouvelle-Écosse.

204 – 25 Wentworth St, Dartmouth, B2Y 2S7, N-É
www.ffane.ca | dg@ffane.ca | (902) 433-2088

Opportunité jeunesse : Animatrice de groupes focus

La Fédération des femmes acadiennes de la Nouvelle-Écosse (FFANE) est à la recherche d’une animatrice de groupes focus pour aider à la révision du Guide ressources pour filles !

MISE EN CONTEXTE

En 2007, la FFANE a adapté le « Guide for girls » développé par le Conseil consultatif sur la condition féminine de la Nouvelle-Écosse. Traduit et adapté à la réalité des adolescentes d’expression française en N-É, cet ouvrage a été reconnu et utilisé dans les écoles du Conseil scolaire acadien provincial à travers toute la province. Cliquez ici pour le consulter.

En 2021, la FFANE souhaite mettre à jour ce guide, en partenariat avec la Legal Information Society of Nova Scotia (LISNS). Le but est d’offrir un outil de qualité qui accompagne les filles francophones de la N-É dans leur transition vers la vie d’adulte.

DESCRIPTION DU POSTE « ANIMATRICE GROUPES FOCUS »

La FFANE est à la recherche d’une animatrice de groupes focus pour aider à la révision et la mise à jour de ce guide. Ces groupes focus se dérouleront au cours de l’été 2021 et aideront à informer la mise à jour du Guide ressource, pour assurer sa pertinence à l’expérience des filles d’expression française en N-É.

TÂCHES ET RESPONSABILITÉS

L’organisation des groupes focus comporte plusieurs étapes :

  • Offrir son soutien aux employées de la FFANE pour recruter des jeunes filles et femmes de 9 à 18 ans de toute la province pour recueillir leurs rétroactions sur le guide de 2007 et leurs souhaits pour le futur guide (public cible, thèmes, outils, ressources…) ;
  • Adaptation des questions-guides développées par LISNS en collaboration avec l’autre co-animatrice (qui sera spécialisée dans la facilitation d’événements jeunesse) en assurant l’addition de questions reflétant les enjeux de la vie en tant que fille francophone en N-É ;
  • Planifier les groupes focus en collaboration avec sa co-animatrice ;
  • Co-animer les groupes focus (idéalement, 3 groupes : 9-12 ans, 13-14 ans et 15-17 ans) en créant un espace sans jugement qui encourage les échanges, en prenant en note les contributions et les témoignages ;
  • Préparer les résumés du contenu partagé pendant les groupes focus et valider avec les participantes à travers d’un formulaire d’évaluation en ligne (eg. Google Form) ;
  • Transférer les données et les témoignages compilés à la FFANE, dans un format facilement consultable.

Les tâches et responsabilités connexes sont :

  • Maintenir une communication efficace avec les employées de la FFANE qui supervisent le projet ;
  • Comptabiliser ses heures de travail qui se feront principalement à la maison ;
  • Toutes tâches connexes non mentionnées qui pourraient être demandées.

COMPÉTENCES RECHERCHÉES

Afin d’assurer le succès du projet et dans le but d’offrir une belle expérience professionnelle à une jeune femme, les compétences recherchées sont :

  • Jeune personne s’identifiant comme fille/femme (18 – 25 ans) ;
  • Expérience de travail et/ou excellentes relations interpersonnelles avec les jeunes (9-18 ans) ;
  • Bonne connaissance des communautés acadiennes et francophones néo-écossaises ;
  • Solides aptitudes en communication et en planification ;
  • Sens du détail et respect des délais ;
  • Solides compétences en informatique (Suite Google, Zoom, traitement de texte, etc) ;
  • Bonnes capacités rédactionnelles en français ;
  • Capacité à travailler en français et en anglais (pour collaboration avec LISNS).

CONDITIONS DE TRAVAIL

  • Contrat de 30h réparties de la manière suivante : 10h pour la préparation des groupes focus, 4h pour l’animation des groupes focus, 10h pour la compilation des données et 6h pour tâches connexes et autre. 
  • Salaire : $15 de l’heure.
  • Durée du contrat : jusqu’à épuisement des 30h de travail, avant le 31 août 2021.
  • Lieu de travail : principalement en télétravail.
  • Langue de travail : français, anglais.

DÉPÔT DES CANDIDATURES

Seules les candidatures reçues en français seront considérées. Nous invitons les jeunes femmes, les étudiantes, les immigrantes, les femmes issues de minorités visibles ou toutes autres femmes connaissant bien les communautés acadiennes et francophones de la province, et résidant en Nouvelle-Écosse à appliquer.

Les personnes intéressées doivent soumettre leurs documents avant le lundi 12 juillet 2021, 20h, à Claire Gabriot, coordinatrice de projet, à capacites@ffane.ca :

  • CV en français ;
  • Lettre de motivation en français.

*** Seules les candidatures sélectionnées pour une entrevue seront contactées.

RÉTROSPECTIVE : CONVERSATION INFORMATIVE

Le 18 juin 2021, la Fédération des femmes acadiennes de la Nouvelle-Écosse (FFANE) a invité les femmes de la communauté à participer à une conversation informative sur le thème « La réconciliation et les écoles résidentielles ».

La FFANE a invité Mme Brenda Christie, travailleuse sociale dans le programme de soutien en santé: résolution des questions des pensionnats indiens au Atlantic Policy Congress of First Nations Chiefs Secretariat. Elle est aussi anciennement une représentante du regroupement Femmes Action Halifax au niveau provincial de la FFANE. Dix participantes de partout à travers la province se sont connectées virtuellement à cette rencontre.

Nous vous invitons à découvrir ce qui s’est dit pendant cette conversation informative grâce à cet article rétrospective !

Brenda a d’abord rappelé que le premier pensionnat a ouvert en 1883 en Ontario et que le dernier pensionnat a fermé en 1996 en Saskatchewan. Au total, 120 pensionnats ont été actifs partout au pays en l’espace de 113 ans. En Nouvelle-Écosse, l’unique pensionnat de la province à Shubenacadie a fermé ses portes en 1967 et a été démoli. Plus de 5 000 enfants autochtones ont franchi ses portes. Au Canada, ce sont environ 150 000 enfants qui ont subi les abus perpétrés dans ces établissements.

En effet, Brenda a rappelé que l’objectif de cette politique fédérale des pensionnats était de « régler le problème autochtone », autrement dit d’arracher les enfants à leur famille et à leur culture pour les éduquer selon les principes des colons. Les enfants étaient séparés de leur fratrie, dépossédés de leurs vêtements, punis et violentés pour parler leur langue, obligés d’abandonner leurs traditions et leurs coutumes… Sans compter qu’ils étaient parfois victimes de travail forcé, d’abus sexuels et de malnutrition. Exposés à la violence et séparés de leurs familles, les enfants ont perdu leur sentiment d’appartenance à leur communauté et à leur culture et cela a conduit certains à adopter des mécanismes de survie et d’adaptation qui reproduisent les schémas violents qu’ils ont subis dans les pensionnats, comme la violence conjugale et familiale, la toxicomanie, l’alcool… Il s’agit d’un cercle vicieux de violence qui entretient les stéréotypes que l’on peut voir et entendre aujourd’hui dans les médias et les conversations.

Photo ci-dessus : “Classe de fillettes mik’maq au pensionnat indien de Shubenacadie, Nouvelle-Écosse, 1929″ by BiblioArchives / LibraryArchives

Au sujet des 215 enfants autochtones retrouvés dans un pensionnat à Kamloops, Brenda précise que cela fait plusieurs années que des recherches sont faites dans les pensionnats pour retrouver les enfants autochtones disparus. À Shubenacadie, les recherches n’ont pour l’instant pas permis de trouver des enfants disparus, mais Brenda précise que certains pensionnats disposaient de fours crématoires et qu’il est probable que de nombreux enfants ne soient jamais retrouvés.

À la suite de cette présentation, les participantes ont été invitées à poser des questions et à partager leurs expériences. Beaucoup ont reconnu l’importance d’éduquer et de sensibiliser la population aux horreurs vécues par les populations autochtones. L’importance de la réappropriation par les peuples autochtones de leurs langues, de leurs traditions et de leurs cultures a aussi été évoquée. Enfin, une participante a partagé l’histoire de Elsie Charles Basque, une femme et enseignante Mi’kmaq. Elle a survécu au pensionnat de Shubenacadie et a été la première femme Mi’kmaq à détenir une licence d’enseignement en Nouvelle-Écosse et la première femme autochtone à enseigner dans une école non-autochtone au Cap Breton. Elle a enseigné aux personnes autochtones à être fières de leur héritage culturel. Elle a également reçu trois doctorats honorifiques et elle a été nommé membre de l’Ordre du Canada en 2010.

La FFANE tient à remercier Brenda pour avoir partagé
ses connaissances sur la réconciliation et les écoles résidentielles.