Chères membres;

 
Il me fait grand plaisir de vous saluer et de vous accueillir à l’occasion de cette 24è rencontre provinciale et 24 assemblée générale annuelle de la Fédération des femmes acadiennes de la Nouvelle-Écosse.  En tant que présidente, je suis fière du travail accompli durant l’année 2007-2008.

Louise d’Entremont a été la directrice de la FFANE pour un an,  elle a accepté le poste de coordonnatrice de Femmes Équité Atlantique.  Je désire profiter de l’occasion pour le bon travail qu’elle a accompli.  Au mois d’avril 2008, Micheline Gélinas a accepté le poste de directrice générale de la FFANE et j’en profite pour lui souhaiter la bienvenue.

Comme vous pouvez le constater, l’année n’a pas été sans défis, mais compte tenu des changements, La Fédération se tire assez bien d’affaire. Si les dossiers avancent au niveau provincial et national c’est grâce à vous, les femmes en région qui continuent d’appuyer les efforts de la FFANE. Nous sommes aussi reconnaissantes envers nos bailleurs de fonds, sans qui il serait impossible de continuer.

La condition des femmes s’améliore de jour en jour mais il y a encore beaucoup de travail à faire.  Les femmes ont réussi à préserver leur langue et leur culture par leur détermination et leur travail continu sans jamais tenir compte du nombre d’heures que cela demande.
 
Plusieurs de nos femmes sont des pionnières de la sauvegarde de la langue et de la culture acadienne et ceci grâce au
x ressources qui existent maintenant pour les guider et les appuyer telles que la FFANE, la FANE, la FéCANE, le CJP, le Réseau Santé pour n’en nommer que quelques-unes.
 
Nous avons choisi la Rencontre des générations avec le thème «  Éduquer une fille, c’est éduquer une génération ».  Nous continuerons d’assurer l’avancement des femmes dans notre société en encouragent et en développant de futurs projets.  Il faut transmettre ce désir à nos filles pour qu’elles le passent à leurs filles, ainsi de suite.

Je profite de l’occasion pour remercier sincèrement tous nos membres pour votre appui continu et pour toutes les heures de bénévolat que vous consacrer envers l’avancement de la situation des femmes. Grâce à vous, la Fédération a fait de grands pas et continue d’avancer. 

Jean M. d’Entremont
Présidente de la Fédération des femmes acadiennes de la Nouvelle-Écosse,